Les EOLIENNES saccageront nos paysages si sensibles de la Bresse et du Val de Saône en les transformant en paysage industriel.

La France est reconnue pour la qualité et la diversité de ses paysages et la beauté de son patrimoine historique : l'industrialiser par des usines éoliennes géantes est un saccage inacceptable et un vol du patrimoine commun.
L'espace, la nature, le silence, la lumière, l'air et la pureté de l'eau sont des trésors précieux qui ont de plus en plus de valeur dans un monde de plus en plus banalisé et industrialisé.


L’éolien est un véritable « écocide», destructeur de la biodiversité Les éoliennes fonctionnent en moyenne 23% du temps dans l’année.
Cette très faible productivité oblige à les subventionner lourdement

Les EOLIENNES nous feront supporter leurs nuisances visuelles, lumineuses et sonores: vibrations, bruit, flashs lumineux, infrasons.

Les risques sanitaires pour les riverains de ces installations ont été totalement sous-estimés en termes de nuisances sonores et infrasonores.
Maux de tête et insomnies, acouphènes, saignements de nez sont les symptômes les plus fréquents
Des troupeaux sont décimés au voisinage de certains parcs éoliens, foetus mal formés, gestations difficiles
pour les bovidés, difficulté d’agnelage..

Les EOLIENNES dévalueront le prix de nos maisons d’environ 20% à 40%.

Partout en France les maisons situées près des parcs éoliens ont perdu de leur valeur.
La baisse peut dépasser plus de 30%.
Une maison peut devenir invendable si elle se trouve à proximité d'éoliennes.
Un acheteur peut faire annuler la vente si le notaire n’a pas signalé un projet éolien proche de l’habitation.
Lorsqu'un Groupement Foncier Agricole (GFA) concède un bail emphytéotique sur une de ses parcelles
pour l'implantation d'une éolienne, les associés porteurs de parts perdent le bénéfice de l'exonération
des droits de mutation à titre gratuit sur la totalité des parts qu'ils détiennent dans le GFA.

Les EOLIENNES menaceront la biodiversité

L’éolien est un véritable « écocide», destructeur de la biodiversité

Les chiroptères (chauve-souris) sont toutes protégées en France depuis la loi de 1976.
Elles rendent naturellement de nombreux services dans l’agriculture : la pollinisation, prédateurs naturel de certains ravageurs, ou la médecine. L
es chauves-souris fournissent un large éventail d’autres services écosystémiques dont l’humanité bénéficie en permanence: repousser les invasions d’insectes ou encore produire de l’engrais grâce au guano de chauve-souris.

Sans les chauves-souris, les parasites qui ravagent les cultures seraient plus nombreux, ce qui entrainerait une utilisation (voire une dépendance) de pesticides dangereux.
Sans ce mammifère, nous verrions disparaître une partie de nos aliments et boissons préférées et nous subirions de plein fouet les conséquences d’une diminution rapide de la biodiversité.

La plupart de nos denrées alimentaires de base proviennent de plantes qui dépendent de la pollinisation des chauves-souris.

le « Circaète Jean-Le-Blanc » (oiseau rapace diurne), espèce classée en DANGER sur la liste rouge des oiseaux nicheurs de Bourgogne.

https://www.oiseaux.net/oiseaux/circaete.jean-le-blanc.html


C'est votre facture d'électricité qui finance et enrichit les promoteurs éoliens 

L'argent nécessaire pour enrichir abusivement les promoteurs éoliens provient de la hausse des tarifs d’électricité et d'une taxe facturée au consommateur d'électricité (40% de votre facture) et sur les autres énergies
Le prix de l’électricité va doubler pour atteindre le prix Allemand
La commission parlementaire et la Cour des Comptes ont estimé le préjudice pour les français à plus de 90
milliards d’euro
Les promoteurs éoliens, appuyés sur des fonds financiers internationaux, font ainsi des fortunes abusives de milliards d'euros sur le dos de consommateurs français. C’est un impôt qui va directement dans les paradis fiscaux des promoteurs.

Les EOLIENNES imposeront à nos communes, à nous administrés, un très gros risque financier :

Pourquoi les promoteurs n'achètent-il jamais les terrains sur lesquels ils installent les éoliennes mais les louent , alors que cela leur couterait environ 3x moins cher ?  

Chaque éolienne nécessite un socle de plusieurs centaines de tonnes de béton armé et de fers à béton. A-t-on déjà vu des blockhaus de la côte normande démantelés ?

Le coût de démantèlement est très mal couvert par une provision moyenne de 78 000 EUR par éolienne. Ce montant ne représente qu’une faible part du coût réel de démantèlement qui peut avoisiner 500 000 EUR / éolienne.

Dans 20 ans qui va payer le démantellement ? Voulons nous laisser cette dette à nos Enfants ?

Le Bilan carbone global de l'éolien très contestable.

L'éolien industriel augmente l'effet de serre.

Les éoliennes fonctionnent en moyenne 23% du temps dans l’année.
Cette très faible productivité oblige à les subventionner lourdement
Pour équilibrer le réseau électrique, son fonctionnement intermittent doit être compensé par des centrales thermiques à gaz ou charbon, comme en Allemagne !
Les éoliennes sont des “ tueuses du climat.” , sont anti-écologiques : utilisation de terres rares, socles de
béton et de ferrailles, pales non recyclables.. le bilan CO2 est largement sous-estimé !

Qui sème des éoliennes récolte à coup sûr la zizanie

Le tissu rural est fracturé entre des propriétaires de terrains d'implantation et les riverains victimes
De nombreux agriculteurs qui se sont laissés convaincre de signer des baux de très longue durée pour l'installation d'éoliennes se trouveront piégés.
Plus de 1.500 associations s'opposent à des projets ou des installations existantes pour défendre des riverains